class="st0" />

PhytoChemia Acta

Activités et événements

Un algorithme pour les résoudre tous (ou presque)

7 juin 2019

Alexis St-Gelais, M. Sc., chimiste – Activités et événements

PhytoChemia a toujours été fier de fournir la communauté des utilisateurs d’huiles essentielles en résultats obtenus par GC-FID avec un système à deux colonnes – tout comme on le fait dans le secteur académique. Cette approche puissante est capable de résoudre la plupart des coélutions et nous permet d’atteindre un haut niveau de détail dans nos analyses de manière efficace et précise, et constitue l’une de nos marques distinctives.

Bien qu’il y ait de nombreux avantages associés à cette approche, le prix à payer se trouvait dans la production de rapports denses en données, qui demandaient du temps et de l’expérience pour être adéquatement lus. Des calculs sont nécessaires pour résoudre les coélutions, et nous travaillions depuis un bon moment sur une solution automatique à cet obstacle.

Après plusieurs mois de travail acharné et de tests, nous avons finalement en main une solution fonctionnelle. L’algorithme digère l’ensemble des données pour vous fournir une liste propre et nette de résultats dits consolidés. Dorénavant, tous les rapports de profils GC présenteront un tableau Sommaire d’analyse modifié.

Huiles essentielles

Les nouveaux rapports d’huiles essentielles présenteront un tableau de sommaire comme suit:

Nos rapports comportaient déjà un tableau sommaire auparavant, mais il dressait la liste des résultats individuels de nos colonnes DB-5 et DB-Wax, avec des annotations pour indiquers les coélutions et les pourcentages dupliqués. Avec le nouveau format de tableau, l’algorithme traite l’ensemble des coélutions et les résout dès que c’est possible. Il reste quelques cas rares où la résolution est impossible (par exemple, très souvent, le β-phellandrène et le 1,8-cinéole coéluent ensemble sur les deux colonnes, et il n’existe donc pas de façon efficace de leur assigner des pourcentages distincts). Dans ces cas, un système de notation utilisant les symboles [ ] sera encore de mise. Néanmoins, de façon générale, nous estimons que la combinaison de l’algorithme et du système à deux colonnes permet de résoudre automatiquement plus de 90% des coélutions pour vous fournir des résultats sans ambiguïtés.

Prenez note que nos rapports comprennent toujours une section d’annexe, située après une page blanche, qui fournit au lecteur des images des chromatogrammes et un tableau des données complètes. Ce second tableau ne sera pas modifié, et il liste toujours les coélutions brutes sur toutes les colonnes utilisées comme auparavant. Ceci permettra aux utilisateurs expérimentés de procéder à leurs propres calculs et vérifications au besoin.

Hydrolats, extraits au CO2, absolues et terpènes de cannabis

Pour d’autres matrices aromatiques, le tableau de sommaire comportera deux colonnes de résultats, comme suit:

La première colonne présente les résultats en unités physiques de concentration (p. ex. mg/g, mg/L, etc.). Ces valeurs sont issues non seulement de l’algorithme de résolution de coélutions, mais également d’un système ingénieux de facteurs de correction pour GC-FID publié en 2016 par Cachet et al. Cette combinaison nous permet de vous fournir des données quasi-quantitatives pour tous les composés listés après résolution des coélutions – une combinaison très efficace. Cette approche fournit une bien meilleure idée de la concentartion des composés volatils dans la matrice (les extrais au CO2 et les absolues contiennent des composés non-volatils, et les pourcentages ne sont donc pas totalement représentatifs de leur composition).

La seconde colonne fournit la ventilation en pourcentage de chaque composé volatil par rapport aux volatils totaux. En d’autres termes, la colonne % ne prend pas en compte la fraction non-volatile, uniquement l’importance relative de chaque molécule aromatique par rapport à l’ensemble du chromatogramme (dans le cas du cannabis, tout ce qui est élué avant le phytol). Pour les extraits au CO2 et les absolues, ces pourcentages sont donc équivalents à ceux présentés dans nos rapports antérieurs.

Ces changements se refléteront autant dans nos rapports au format PDF que dans les fichiers CSV que nous pouvons fournir sur demande.

Laissez un commentaire