class="st0" />

PhytoChemia Acta

Résumés d’article

Au-delà des moustiques : Toxicité des huiles essentielles et répulsion envers les insectes nuisibles : un résumé.

5 juin 2018

Sylvain Mercier, M. Sc., chimiste

Si vous vous êtes déjà intéressé à l’action anti-moustiques des huiles essentielles, vous connaissez déjà surement la potentielle efficacité de la citronnelle comme répulsif contre ces insectes dérangeants qui troublent nos belles soirées d’été.

Différents insectes peuvent être vecteurs de maladies graves comme par exemple Aedes sp. qui véhicule la dengue ou les individus de l’espèce Anopheles qui propagent la malaria. De plus, certains insectes, comme la très commune « mouche à cheval » (horse fly), peuvent affecter négativement le rendement du bétail des différents élevages (moins de lait produit par les vaches par exemple).

Selon la revue de littérature récente faite sur le sujet par Benelli et Pavela [1], plus de 668 articles traitent de recherches sur les moustiques, mais peu se concentrent sur la recherches concernant la répulsion des autres insectes nuisibles. Il en ressort donc que l’utilisation des huiles essentielles en tant que répulsif naturel pour contrôler la propagation des maladies transmises par ce type d’insectes est un domaine dans lequel il reste beaucoup de recherche à faire. Cependant, quelques huiles essentielles mentionnées dans la revue de littérature de Benelli ont déjà démontré des efficacités intéressantes comme répulsif sur différents insectes. En voici donc quelques-unes.

Cataire (Nepeta cataria)

Les mouches noires (Simulidae sp.) que nous connaissons très bien peuvent être vecteurs de la cécité des rivières dans certains pays d’Afrique et d’Amérique centrale et du sud. Dans une étude, de l’huile de cataire a été hydrogénée pour obtenir un extrait enrichi en dihydronépétalactones. Formulé sous forme de lotions ou de préparation liquide, cet extrait est efficace pour offrir une protection de plus de 7,5h contre les mouches noires (à 15% d’ingrédients actifs).

Tagète (Tagetes erecta)

L’huile essentielle de Tagetes erecta (synonyme de Tagetes patula) a démontré un effet insecticide très prometteur sur la punaise de lit (Cimex lectularius). Une dose de 100 mg/ml a réussi à éliminer 100% des punaises de lit lors de tests réalisés par Politi et al. [2]. Un des avantages de cette huile c’est que, bien qu’elle soit toxique pour les punaises de lit, la toxicité in vivo est très faible (> 4000 mg/kg), ce qui indique que l’huile ne posséderait que peu ou pas d’effet toxique chez l’humain.

Faux-poivrier (Schinus molle)

Un taux de mortalité de 100% a été atteint sur la puce de chat (Ctenocephalides felis) avec une dose de 50 µg/cm2 d’huile essentielle de Schinus molle (Figure 1).

Figure 1. Schinus molle branch and fruits. The resemblance of the latter with peppercorns gave the plant its common, name, but it is unrelated to black pepper. Source: Wikimedia commons.

Figure 1. Schinus molle, branches et fruits. Source: Wikimedia commons.

Thym à thymol (Thymus vulgaris ct. thymol)

L’huile essentielle de thym à thymol pourrait devenir un excellent outil pour prévenir les infestations de poux chez l’humain (Pediculus humanus). Appliqué pendant 21 minutes, différentes concentrations d’huile essentielle de thym ont eu un effet de paralysie (« knockdown effect ») intéressant sur les poux [3]. Des trois huiles testées dans l’étude (Thymus vulgaris, Aloysia polystachya et Aloysia citriodora), c’est l’huile de thym qui a eu l’effet tueur d’œufs le plus élevé. 

 

Références

[1] Benelli, G.; Pavela, R. Beyond Mosquitoes—Essential Oil Toxicity and Repellency against Bloodsucking Insects. Ind. Crops Prod. 2018, 117 (March), 382–392.

[2]   Politi, F. A. S.; Nascimento, J. D.; da Silva, A. A.; Moro, I. J.; Garcia, M. L.; Guido, R. V. C.; Pietro, R. C. L. R.; Godinho, A. F.; Furlan, M. Insecticidal Activity of an Essential Oil of Tagetes Patula L. (Asteraceae) on Common Bed Bug Cimex Lectularius L. and Molecular Docking of Major Compounds at the Catalytic Site of ClAChE1. Parasitol. Res. 2017, 116 (1), 415–424.

[3] Gutiérrez, M. M.; Werdin-González, J. O.; Stefanazzi, N.; Bras, C.; Ferrero, A. A. The Potential Application of Plant Essential Oils to Control Pediculus Humanus Capitis (Anoplura: Pediculidae). Parasitol. Res. 2016, 115 (2), 633–641.

Laissez un commentaire